Armin Zinser
Société de Gestion Prévoir

Le Point des gérants | 10 janvier 2018 | Editorial

2018, la fin programmée des taux zéro

Chers lecteurs, en premier lieu, je vous souhaite une très heureuse année 2018, avec une « bonne main » pour vos placements boursiers. Tout particulièrement, à ceux d’entre vous qui ont investi dans nos fonds récemment ou par le passé, j’adresse mes remerciements pour votre confiance et votre fidélité.

2017 marque une belle progression de l’indice Euro Stoxx (plus de 10 %), malgré son recul de 1 % en décembre et même si le rallye attendu en fin d’année n’a pas eu lieu. Parallèlement, le DAX en Allemagne a progressé de 12,5 % et le CAC 40 en France s’est octroyé 9,3 %. Il est probable que cette progression des bourses européennes aurait été plus importante si l’euro n’avait pas connu une augmentation aussi forte (autour de 20% sur l’année) par rapport à l’USD. Bien sûr, cette variation entre les deux monnaies a un impact important sur le compte d’exploitation des sociétés exportatrices européennes malgré les protections dont ces dernières peuvent s’entourer. Sur les places américaines, le développement très positif du secteur des valeurs de la technologie a propulsé le NASDAQ (exprimé en USD) de 28 %, une performance ramenée à 18 % pour les investisseurs en euro.

Si l’Euro Stoxx dépasse les 4 000 points…

Faisons un peu de prospective pour l’année à venir et calquons 2018 sur le modèle historique de l’évolution des marchés : les plus hauts niveaux seront donc attendus pour le printemps, avant l’arrivée de l’été, marquant un début de faiblesse avec un plus bas prévu en septembre. Selon Mark Twain, il est bien connu que septembre est le mois le plus délicat en bourse, tout comme juin, octobre, décembre, et que, fait le plus marquant, peu d’investisseurs attendent en décembre un niveau de bourses supérieur à celui de mai ! Nous pouvons donc en conclure que les marchés, dans leur globalité, sont amenés à penser que 2018 ne sera pas forcément la réplique de 2017. Let’s see, comme disent les anglais…

Maintenant, une chose est sûre : si l’Euro Stoxx 50 dépasse la barre des 4 000 points, le sous-investissement actuel des investisseurs deviendra intenable face à la progression des marchés. Alors, les investisseurs devront « courir » après les titres et acheter à des cours haussiers… Ce qui pourrait être un carburant pour alimenter le rallye. On le sait, en bourse, à tout moment, tout est possible, mais, pour l’instant, le niveau actuel des actions semble avoir intégré toutes les nouvelles connues !

Scruter les actions de la BCE

Bien entendu, dans le contexte actuel, la future politique monétaire de la BCE est un facteur crucial. En effet, depuis plusieurs années, les injections massives de liquidités ont dopé, voire intoxiqué, l’économie européenne, au point d’avoir estompé la croyance dans une économie fonctionnant sans ces dernières. Fort heureusement, la croissance économique mondiale semble (enfin) arriver en Europe, ce qui pourrait forcer la banque centrale à réduire ces injections, vraisemblablement dans la seconde moitié de l’année et ce, malgré les conséquences sur le coût de l’endettement des Etats. De plus, au deuxième semestre, interviendront les discussions concernant le successeur de M. Draghi à la tête de la banque centrale.

La communication sur ces changements conditionnera les réactions, plus ou moins nerveuses, des marchés. Seule évidence, la période des taux à zéro doit s’achever et, à n’en point douter, il conviendra cette année de scruter les actions de la BCE avec leur potentiel élevé de surprises malheureuses. En parallèle, la politique politicienne de Bruxelles pèse nettement moins sur les marchés que la politique monétaire de la BCE. Ainsi, le risque géopolitique des élections italiennes, la réalisation d’une union bancaire ou d’un budget européen avec l’éventuelle installation d’un ministre européen, sont considérés comme des paramètres de moindre importance ou moins market mover.

Enfin, les marchés se sont habitués aux tweets en provenance de la Maison Blanche ainsi qu’aux relations tendues entre l’Europe et la Russie. Même la difficulté rencontrée par l’Allemagne dans la formation de son gouvernement impactent de moins en moins les marchés.

Armin Zinser
10 janvier 2018

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser