Breakfast news | 31 mai 2018

Un business model qui flanche

Quel avenir pour une chaîne de télévision payante si ses contenus ne sont pas attractifs et exclusifs ? C’est la question que se posent les actionnaires de Vivendi, maison mère de Canal+ au lendemain de s’être fait souffler les droits pour la diffusion du Championnat de football français par Mediapro, un groupe audiovisuel espagnol qui débute sur ce marché pourtant historique de Canal+ ! En vérité, cela fait un moment que les dits actionnaires se demandent comment Canal+ trouvera son équilibre à long terme après les pertes successives des droits télé pour la Ligue des Champions ou encore le Championnat anglais. Le sport est l’atout majeur des chaînes payantes. Hier en Bourse, le titre Vivendi reculait de 3,64 %.

Réformer pour mieux spéculer

En matière de réglementation bancaire, on a beaucoup parlé ces derniers mois de l’assouplissement de la loi américaine Dodd-Franck sur le recours aux produits dérivés, la protection des investisseurs et plus généralement le contrôle des institutions. Aujourd’hui, Il est question de la règle Volcker. Cette dernière, également mise en place après 2008, avait pour but d’empêcher les banques américaines de spéculer pour leur compte propre. A en croire la Fed, les banques pourraient bientôt le refaire sous conditions assouplies !

L’essoufflement du marché des smartphones

Selon le cabinet IDC, les ventes d’iPhones et de terminaux Android – les deux systèmes qui captent plus de 95 % des volumes vendus dans le monde – devraient enregistrer des ventes de respectivement +2,6 % et -0,5 % en 2018. Après un recul de 0,3% en 2017, Android – qui totalise à lui seul 80 % du marché – ferait donc à nouveau basculer le marché en négatif. Premier responsable, la Chine où les ventes de smartphones sont attendues en baisse de 7,1 % en 2018 après un recul de 4,9 % en 2017. Toutefois, le marché peut placer deux espoirs : le premier dans l’augmentation des ventes sur les marchés indien, africain, du Moyen Orient et d’Amérique latine ; le second dans l’innovation avec l’arrivée de la 5 G.

Ralentissement de la croissance en Europe

Déjà la dynamique de la reprise économique en Europe accusait un recul au premier trimestre, voilà que l’INSEE révise sa copie et annonce une croissance de seulement 0,1 % en France sur la période au lieu de 0,2 %. On s’écarte encore légèrement de l’objectif annuel des 2 % annuel gouvernement. Wait and see.

Dans le reste de l’actualité

Le gouvernement va baisser le prix des permis de conduire.

Tour de table plus que satisfaisant pour le VTC estonien Taxify qui lève sans problème 175 millions de dollars et serait valorisé à près d’un milliard de dollars.

Calendrier macro-économique

08h00 : ventes au détail (Allemagne)

08h45 : indice des prix à la consommation (France)

11h00 : indice des prix à la consommation (zone euro)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

14h30 : indice des prix à la consommation (Etats-Unis)

14h30 : dépenses des ménages (Etats-Unis)

16h00 : promesses de ventes de logements (Etats-Unis)

17h00 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser