Breakfast news | 18 juin 2018

La loi du quinquennat sur les entreprises

Le projet de loi Pacte est présenté aujourd’hui en Conseil des ministres. Les Echos détaillent les 10 mesures phares : suppression du forfait social pour les entreprises de moins de 250 salariés souhaitant mettre en place un plan d’intéressement, remontée du seuil de 20 à 50 salariés pour l’obligation d’avoir un règlement intérieur et de cotiser au Fonds national d’aide au logement, privatisations d’ADP et de la FDJ pour environ 15 milliards d’euros, simplification du processus de création d’entreprise, élargissement de l’objet social des entreprises tenant compte de sa dimension sociale et environnementale, mise en place de seuils minimaux pour les administrateurs salariés dans les Conseil d’Administration, meilleur contrôle des investissements étrangers, allègement de la certification des comptes d’entreprise, facilitation des procédures de recours en cas de difficulté d’entreprise et refonte du cadre pour le financement des entreprises en crypto-monnaies (une exception française pour le moment).

La guerre commerciale est déclarée

Jusqu’à présent, les parties prenantes avaient pris soin de ne pas utiliser ce terme. Pourtant, l’affrontement commercial entre la Chine et les Etats-Unis est monté d’un cran en fin de semaine dernière avec la confirmation par Washington d’une surtaxe de 25 % sur 50 milliards de dollars de marchandises chinoises importées. Pékin a réagi dans la minute en imposant la même chose. Le Ministère du commerce chinois parle donc ouvertement de « guerre commerciale ».

Le ballon qui cache les réformes

L’astuce du mois : faire passer discrètement des mesures impopulaires pendant l’euphorie populaire russe autour du Mondial de football. Jeudi dernier, le jour même du match d’ouverture, le gouvernement russe a annoncé deux mesures phares : le relèvement de l’âge minimum de départ à la retraite (de 55 à 60 ans pour les hommes et de 60 à 65 ans pour les femmes – consternant !) et la hausse de la TVA (de 18 à 20 %). Il faut savoir que cet âge minimum n’avait pas été touché depuis l’époque soviétique !

Nouvelles tensions européennes sur l’immigration

Faire sauter le gouvernement allemand : c’est a priori le dessein de Seehofer, Président de la CSU (allié bavarois de la CDU), en imposant un ultimatum à Merkel sur la question des migrants. La négociation porte sur le possible renvoi à la frontière allemande de demandeurs d’asile ayant fait l’objet d’un premier rejet par d’autres pays européens. A ce jour, Merkel s’y oppose fortement.

Dans le reste de l’actualité

L’exception française : les équipes favorites ont été terrassées ce week-end à l’exception des Bleus !

Le musée du Louvre a accueilli le tournage du dernier clip de Beyoncé et Jay-Z.

Dès le 1er juillet prochain, nous roulerons désormais à une vitesse maximale de 80 km/h sur le réseau routier secondaire.

Les sujets du Bac philo de ce matin : le désir est-il la marque de notre imperfection ? (série S) la culture nous rend-elle plus humain ? (série L) toute vérité est-elle définitive ? (série ES)

Calendrier macro-économique

Nothing. Nichts. Nada. Niente.

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser