Breakfast news | 20 juillet 2018

La sanction qui n’a pas plu à Trump

Les Européens profitent à fond des grands groupes américains ! C’est le résumé de la déclaration du Président américain au lendemain de la sanction européenne de plus de 4 milliards d’euros sur Google. De quoi raviver les potentielles mises en place de surtaxes entre les Etats-Unis et l’UE, à quelques jours de la réception du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à la Maison-Blanche. On reparlera donc très vite des droits de douane à 25 % sur l’automobile…

Comment entacher encore plus la profession de trader ?

En déclarant ouvertement que la cupidité et la satisfaction de « gruger le système » ont été les motifs principaux des agissements des deux traders français Christian Bittar de la Deutsche Bank et Philippe Moryoussef de la Barclays. Tous deux ont été des acteurs de l’affaire de manipulation de l’Euribor entre 2005 et 2009. Des millions de contrats sont indexés sur ce taux interbancaire. Chaque banque déclare le sien au jour le jour. La manipulation consistait à annoncer un taux un peu plus élevé ou un peu plus bas que le taux réel pour tirer profit de ces écarts. Ils ont été condamnés (enfin) à respectivement 5 et 8 ans de prison. Quant aux banques, elles ont payé, au moins en partie, leurs amendes.

Il est temps de rouler proprement

Les ministres de l’Ecologie et des Transports présenteront aujourd’hui leur plan « mobilités propres ». Au menu : un seuil de déclenchement du bonus-malus écologique encore abaissé, un suramortissement possible des poids lourds peu polluants repoussé jusqu’en 2021, une meilleure prise en charge des bornes de recharge électriques par les propriétaires de réseaux électriques, une incitation fiscale pour les employeurs remboursant les frais de déplacement de ses salariés covoiturés et le développement des zones à faibles émissions (en période de pics de pollution) dès 2020.

La souris mange le renard

En d’autres termes, Disney rachète la 21st Century Fox, créatrice notamment d’Avatar et des Simpsons. Après 6 mois de combat, le câblo-opérateur Comcast a finalement jeté l’éponge, laissant le champ libre à Disney et ses 71 milliards de dollars de proposition pour le rachat de la Fox. La famille Murdoch, détenant 39 % des droits de vote de la Fox, était depuis le départ favorable à une entrée au capital de Disney plutôt que Comcast. Il reste maintenant à entériner le tout au prochain Conseil d’administration de la Fox le 27 juillet prochain.

Dans le reste de l’actualité

130 milliards de dollars de pièces et lingots d’or ont été découverts dans l’épave d’un navire de guerre russe au large des côtes sud-coréennes.

La livre sterling redescend sur ses niveaux de l’été dernier (en-dessous de 1,30 dollar), le chiffre des ventes au détail publié hier et la crise politique sur le Brexit ont conduit à ce quasi plus bas sur un an.

Calendrier macro-économique

08h00 : prix à la production (Allemagne)

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser