Breakfast news | 24 juillet 2018

La trêve estivale peine à s’installer sur les marchés financiers

Hier fut une journée rouge clair pour les marchés : une réaction aux fustigations de Trump sur l’Iran et à de nouvelles crispations sur le commerce international observées ce week-end. Espérons que la saison des résultats dans laquelle nous entrons de plain-pied compensera ces aléas et que certains partiront, enfin, en vacances.

Le paradoxe de l’emploi français

Selon bpifrance, 41 % des entreprises de moins de 250 salariés connaissent des difficultés de recrutement : 10 % de plus qu’il y a un an (un plus haut depuis 2002). Pôle emploi estime que 200 000 à 330 000 emplois seraient abandonnés par les recruteurs. Le taux de chômage est encore élevé, ce qui n’explique donc pas la situation. Si les PME reprennent des couleurs, elles ont besoin de main d’œuvre pour répondre à une demande grandissante. Ces besoins se ressentent surtout dans les secteurs du transport, des services et de l’industrie. Face à cette pénurie paradoxale de demandeurs d’emploi, les PME font de plus en plus appel aux travailleurs détachés…

La surprenante baisse de l’or

Depuis son plus haut de l’année en janvier, l’once d’or en dollars a perdu 10 % et est redescendue sur un plus bas d’un an. La consolidation des marchés actions de ces derniers mois a pénalisé l’or en tant que valeur de refuge : la corrélation baissière a même été parfaite. La hausse de l’inflation et la montée des risques géopolitiques – des facteurs historiquement favorables à la hausse de l’or – n’y ont rien fait. Moins perturbant car plus logique, la hausse du dollar a favorisé la baisse du prix de l’or qui se traite en dollars. Enfin, il faut remonter à 2006 pour trouver autant de parieurs à la baisse sur le plus gros contrat à terme sur l’or du monde : une entrave supplémentaire au soutien du cours. Alors quelles valeurs remplacent aujourd’hui l’or comme valeur refuge ? Le dollar américain, comme il l’a toujours été, et les actions de sociétés technologiques, si l’on se fie à leur valorisation boursière.

L’offre électrisante d’E.Leclerc

Le géant de la distribution va vendre une énergie « verte » et « la moins chère du marché » selon les dires de Michel-Edouard Leclerc. L’objectif est de conquérir 10 % du marché français à horizon 2025. Pour rappel, le marché de la distribution d’électricité s’est ouvert à la concurrence en 2007. Aujourd’hui, 82 % des clients particuliers restent abonnés à EDF, mais les fournisseurs alternatifs parviennent à gagner des parts de marché (+3,7 % l’an dernier). Le moment semble donc opportun pour E.Leclerc.

Dans le reste de l’actualité

La nouvelle Constitution cubaine reconnaîtra la propriété privée.

Les collectes du livret A et du LDDS ont faibli en juin (+520 millions d’euros).

Calendrier macro-économique

08h50 : indices PMI manufacturier et des services (France)

09h30 : indices PMI manufacturier et des services (Allemagne)

10h00 : indices PMI manufacturier et des services (zone euro)

12h00 : enquête de conjoncture dans l’industrie (Royaume-Uni)

15h45 : indices PMI manufacturier et des services (Etats-Unis)

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser