Breakfast news | 7 août 2018

L’enlisement de la Turquie

Les éléments déclencheurs, d’ordre politique et monétaire, s’aggravent au fil des mois. En politique, le bras de fer engagé avec les Etats-Unis porte sur l’extradition du chef de la secte Gülen, l’achat d’armes russes et, plus récemment, l’emprisonnement d’un pasteur américain soupçonné d’espionnage. En monétaire, la population locale et investisseurs étrangers s’y perdent, notamment à cause de la mésentente entre Erdogan et la banque centrale. La devise nationale a touché un nouveau plus bas historique face au dollar. Elle s’est dépréciée de plus de 28 % depuis le début de l’année et d’environ 2 % sur la seule journée d’hier. L’inflation galopante (15,85 %) affiche un plus haut depuis 2003, ainsi que les taux d’emprunt d’Etat (18,5 % pour l’échéance à 10 ans).

Une rentrée italienne sportive

En septembre, le gouvernement italien, eurosceptique, dévoilera son très attendu budget pour l’année 2019. Les investisseurs seront particulièrement attentifs au financement des mesures avancées. Pour l’heure, Luigi Di Maio, vice-Président du Conseil et dirigeant du Mouvement 5 étoiles, indiquait que « ce serait bien » si le gouvernement parvenait à financer son programme sans attirer les foudres de Bruxelles : un état d’esprit qui n’échappe pas au marché obligataire italien dont les taux de rendement de l’emprunt d’Etat continuent de se tendre depuis mi-juillet. Plus important, le spread avec son homologue allemand (Bund) se rapproche à nouveau de son plus haut de fin mai.

Enrayer la baisse du yuan

La devise chinoise n’en finit pas de baisser face au dollar (- 8,5 % depuis son plus haut annuel de mi-avril). Cela fait huit semaines consécutives que le yuan glisse. Une aubaine pour les exportations du pays qui ont, de fait, absorbé la hausse des tarifs douaniers américains. Pourtant, le gouvernement et la banque centrale chinois se gardent bien d’en faire la publicité auprès des partenaires et investisseurs étrangers. D’abord, parce qu’un krach de la devise serait néfaste pour l’économie chinoise. Ensuite, parce qu’il s’agit d’apaiser quelque peu la guerre des changes (qu’il est interdit de mener). Ainsi, vendredi dernier, la banque centrale chinoise a indiqué vouloir « renchérir le coût de la vente de Renminbi par les institutions, banques et hedge funds » (Les Echos), l’objectif étant de freiner la vente de la monnaie nationale sans passer par la vente obligations du Trésor américain, dont elle est le premier créancier.

L’émancipation contrôlée de la Grèce

Hier, le pays recevait son tout dernier virement de l’aide accordée par ses créanciers : un chèque de 15 milliards d’euros. Le bilan du plan d’aide financière totalise aujourd’hui 273 milliards d’euros versés sur 8 ans. La Grèce ne sera plus sous tutelle à partir du 20 août prochain. Pour autant, elle n’est pas lâchée dans la nature et devra répondre à certaines exigences : présenter un excédent public primaire de plus de 2,2 %, poursuivre son programme de réformes, privatiser des structures étatiques et réduire la dépense publique.

Dans le reste de l’actualité

Présent en Russie depuis 2014, BlaBlaCar accélère son développement et rachète son principal concurrent local Beepcar.

Le Cuisinier du Siècle Joël Rebuchon, le Chef au plus beau palmarès de l’histoire de l’art culinaire avec ses 32 étoiles au Guide Michelin, a quitté son tablier.

Calendrier macro-économique

08h00 : production industrielle (Allemagne)

08h00 : balance commerciale (Allemagne)

08h45 : balance commerciale (France)

09h30 : indice des prix immobiliers (Royaume-Uni)

16h00 : rapport JOLTS sur les nouvelles offres d’emploi (Etats-Unis)

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser