Breakfast news | 23 octobre 2018

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

Un Forum économique du désert… désertique

Un vent de solitude pourrait bien souffler sur les épaules de Mohammed ben Salmane (MBS) à l’ouverture, aujourd’hui, de la Future Investment Initiative organisée en Arabie Saoudite. En cause bien sûr, l’affaire Khashoggi avec de nouveaux témoignages et preuves qui s’accumulent. Plus personne ne veut être vu à ses côtés. A l’heure actuelle, seul un grand P-DG français, bien obligé, sera présent : Patrick Pouyanné, le patron de Total. Tous les autres se sont désistés. Le leadership du Prince MBS au sein du royaume est remis en cause à moyen terme.

Le retour des rémunérations d’avant 2008

La rémunération des traders, gérants de fortune, analystes, banquiers d’affaires et autres employés de cette (belle) industrie dépasse les niveaux d’avant crise 2008 à Wall Street. En moyenne là-bas, un employé a touché 422 500 dollars en 2017 contre 400 000 dollars en 2007. L’an dernier, les banquiers chargés des émissions de titres ont souri quand les traders sur obligations et actions ont pleuré sur la variation de leur bonus (de +15 % à +20 % pour les premiers et de -5 % à -10 % pour les seconds).

Les mauvaises performances des banques européennes

Depuis le début de l’année, les banques européennes sont chahutées. A ce jour, l’indice Euro STOXX Banks perd 24 % contre à peine 9 % pour son homologue généraliste (Euro STOXX 50). L’indice américain DJ US Banks ne baisse lui que de 7 %. Les banques européennes se traitent aujourd’hui à un niveau de valorisation boursière inférieur au niveau de valorisation comptable. Ce qui signifie qu’elles valent mois que leur actif net ! L’indice, au plus bas, de la confiance des investisseurs sur ces valeurs traduit les difficultés que traverse le secteur en Europe : taux bas, scandale de blanchiment, santé des banques italiennes et allemandes et hausse des créances douteuses en bilan (chez certaines).

Grosse fusion dans l’équipement automobile

Fiat Chrysler Automobile (FCA) va céder, pour 6,2 milliards d’euros, sa filiale Magneti Marelli au japonais Calsonic Kansei détenu à 100 % par le fonds américain KKR. Ce nouvel ensemble s’arrogera la 7ème place du podium mondial du secteur. La volonté de feu Sergio Marchionne, ex-patron de FCA, de ne pas vendre cette filiale en-dessous de 5 milliards d’euros a été respectée.

Dans le reste de l’actualité

Le plus long pont maritime au monde (55 kilomètres d’autoroute) reliant Hong Kong à Zhuhai et Maca s’ouvre à la circulation aujourd’hui.

Paul Biya, Président du Cameroun depuis 35 ans, a été réélu pour un nouveau mandat de 7 ans.

Le fonds Equistone rachète la marque Courir de Go Sport (filiale de Rallye) pour 283 millions d’euros.

Calendrier macro-économique

08h00 : prix à la production (Allemagne)

12h00 : enquête CBI de conjoncture dans l’industrie (Royaume-Uni)

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser