Breakfast news | 30 août 2019

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

L’or des banquiers centraux

Le métal précieux va clôturer un mois d’août exceptionnel, autour de 8 % de hausse de son cours. Depuis le début de l’année, il s’apprécie de près de 20 %. L’or monte rarement artificiellement. De solides fondamentaux poussent les prix à la hausse. Les premiers acheteurs sont les plus grands intervenants sur les marchés au monde : ce sont les banques centrales. Les tensions géopolitiques et commerciales augmentent constamment sous l’ère Trump. Acheter un actif physique leur permet de se couvrir contre le risque lié à leur devise respective. Elles ont également besoin de diversifier leurs réserves de change, jusqu’ici souvent surexposées au dollar américain. Depuis 3 ans, les Etats-Unis se font plus d’ennemis que d’amis : la désensibilisation à leur monnaie en est accentuée !

L’or des autres

Les seconds acheteurs regroupent tous les autres investisseurs. Presque partout dans les pays développés, les taux d’intérêt réels sont négatifs. C’est-à-dire que les emprunts d’Etats, jugés « sans risque », offrent des rendements inférieurs à l’inflation. Pour limiter l’érosion de leur capital, ces investisseurs ont donc un choix à faire entre d’une part prendre plus de risque pour espérer un rendement supérieur et d’autre part thésauriser leur épargne à travers un actif tangible reconnu, ne servant pas de revenus, et monnaie d’échange de tous depuis bien avant la création des marchés financiers : l’or. Rappelons le dernier épisode en date pour son envolée : de mi-2011 à mi-2012 (période de taux d’intérêt réels négatifs).

Le consommateur américain

Ce dimanche 1er septembre entrera en vigueur une énième hausse des tarifs douaniers sur plus d’une centaine de milliards de dollars d’importations américaines en provenance de Chine. Les produits de grande consommation sont en première ligne : beaucoup sont d’origine chinoise car moins chers et donc convoités par les ménages américains. Ces produits offrent de très faibles marges aux producteurs chinois. Il est alors compliqué d’assumer une hausse des coûts (droits de douane) sans la répercuter sur le consommateur final…

Le défaut argentin

En Argentine, la crise ne temporise pas, elle s’aggrave ! Mercredi, le ministre des Finances argentin a demandé au FMI un rééchelonnement de la dette publique, faute de pouvoir satisfaire ses créanciers à temps. Hier, le peso argentin s’enfonçait encore face au dollar américain (-30 % en 20 jours), au plus bas depuis 2005. Aux primaires (politiques) du 11 août dernier, le succès du parti de l’opposition (centre gauche) inquiète pour les élections présidentielles du 27 octobre prochain. Son leader, Fernandez, critique l’action du FMI qui, selon lui, aggrave la situation économique du pays. Les relations avec l’un des principaux créanciers du pays pourraient donc subitement se dégrader.

Dans le reste de l’actualité

« Après Free, Orange envisage aussi de couper le signal de BFMTV » (La Tribune).

Calendrier macro-économique

08h00 : indice des prix des logements (Royaume-Uni)

08h00 : ventes au détail (Allemagne)

08h45 : indice des prix à la consommation (France)

11h00 : indice des prix à la consommation (zone euro)

14h30 : dépenses des ménages (Etats-Unis)

15h45 : indice PMI de Chicago (Etats-Unis)

16h00 : confiance des consommateurs (Etats-Unis)

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser