Breakfast News | 30 janvier 2020

Brexit again and again

Après une trêve de fin d’année bien méritée, les négociations reprennent. Et cette fois, il faut aller vite (disent-ils). Bojo a moins d’un an s’il ne veut pas que le sujet s’éternise. Bien que le Royaume-Uni quitte officiellement l’UE ce 1er février, l’Europe entre en fait dans une nouvelle période de transition pour 11 mois. Le danger, c’est la désunion européenne. En effet, chacun des pays membres va vouloir négocier selon ses intérets propres et au regard de sa relation unilatérale avec le Royaume-Uni. Parmi les sujets centraux, il y a évidemment la City qui feint la sérénité tout en veillant à ne pas précipiter les transferts d’actifs et des clients… Allons-nous enfin savoir ce que signifie « filer à l’anglaise » ?

Rien n’est plus hypocondriaque que les marchés…

En l’occurrence, si nous ne savons pas réellement à quel point le virus made in China est dangereux pour la santé humaine, nous connaissons d’ores-et-déjà les menaces qu’il fait peser sur les multinationales. Pas de chance, le Wuhan est une des régions les plus dynamiques de Chine. En premier lieu, l’inquiétude pèse sur les chaines de café, les fast food et autres lieux de rassemblement qui ferment les uns après les autres. D’un point de vue industriel, les constructeurs automobiles, qui possèdent de nombreuses usines dans la région, ainsi que les grands groupes technologiques, tels que Foxconn (un des principaux fournisseurs d’Apple) et Susquehanna, sont en pleine crise de tachycardie…

La glissade

L’huile de palme dévisse de 10 % mardi sur les marchés. Ce n’était plus arrivé depuis 2008. En cause, LE virus qui pourrait compliquer une situation déjà difficile si les Chinois décidaient de réduire leurs importations. En effet les relations entre l’Inde, le plus grand consommateur de la planète, et la Malaisie, un des principaux producteurs, ne sont pas au beau-fixe. Comme on pouvait s’y attendre, la Malaisie a créé le malaise en critiquant la révocation par l’Inde de l’autonomie constitutionnelle du Cachemire.

Les banques, même pas peur

Après avoir reçu un rappel à l’ordre des autorités concernant les pratiques sur l’accord de prêts immobiliers aux particuliers, les banques menacent désormais de suivre à la lettre les recommandations dictées par le HCSF (Haut Conseil de Stabilité Financière). Où est le problème ? C’est simple, aujourd’hui 20 % des dossiers ne respecteraient pas les recommandations et donc 100 000 ménages pourraient perdre l’accès au crédit immobilier. Une manière de renvoyer la patate chaude aux politiques qui pourraient accuser de compliquer l’accès au logement.

Dans le reste de l’actualité

Il n’y aura peut-être bientôt plus de pièces de 1 et 2 centimes au fond de vos poches.

Comme attendu, la Fed maintient les taux inchangés et prévoit de nouvelles injections de liquidité.

C’est le début du festival d’Angoulême ! Netflix et le président Macron seront de la partie.

Calendrier macro-économique

09:55 : taux de chômage (Allemagne)

11:00 : taux de chômage (zone euro)

11:00 : confiance des consommateurs (zone euro)

11:00 : climat des affaires (zone euro)

13:00 : décision de la BoE sur les taux d’intérêt (Royaume-Uni)

13:00 : Minutes de la réunion du MPC (Royaume-Uni)

14:00 : indice des prix à la consommation (Allemagne)

14:30 : croissance du PIB (Etats-Unis)

14:30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

Partager l'article

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser