Breakfast News | 12 janvier 2021

Retour des rachats d’actions

Le bal des publications de résultats démarre cette semaine aux Etats-Unis avec les banques. Selon le Financial Times, le premier trimestre 2021 sera l’occasion pour elles de racheter pour environ 10 milliards de dollars d’actions. Il y a quelques semaines, la FED permettait aux banques de renouer avec les rachats d’actions, sept mois après le gel imposé par la crise sanitaire. Les dividendes restent, eux, interdits jusqu’en mars 2021.

Le rallye bancaire

Comme dans la plupart des configurations économiques récentes, les banques américaines s’en sortent mieux que leurs homologues européennes. La très forte activité sur les marchés financiers compense bien le manque à gagner lié à la crise. Selon Bloomberg, les bénéfices du dernier trimestre 2020 devraient être inférieurs de seulement 10 % par rapport à la même période en 2019. Les revenus, eux, sont attendus en baisse de 5 %. Cela devrait donc permettre le retour progressif de la rémunération des actionnaires. En Bourse, les valeurs bancaires progressent de plus de 30 % en deux mois.

Recordman

Les Démocrates ont présenté à la Chambre des représentants (Chambre basse du Parlement américain) un article de mise en accusation du Président Trump pour « incitation à l’insurrection ». Par ailleurs, sans succès pour le moment, ils ont tenté de faire adopter une résolution demandant au Vice-Président Pence de le démettre pour « inaptitude à ses fonctions ». Ce sont les premiers actes vers l’ouverture de la seconde procédure de destitution du Président : une première dans l’histoire des Etats-Unis.

Pendant ce temps

Les GAFA (+ le petit Twitter) s’acharnent sur Trump et suspendent tous ses comptes sur les réseaux sociaux. Comme si Trump véhiculait pour la première fois des messages haineux… En agissant de la sorte, les géants de la tech américains pensent surtout à leur avenir et brossent donc les Démocrates dans le sens du poil.

Dans le reste de l’actualité

Prise de bec de haut vol entre Hidalgo et Attal : « avec de telles carences [dans la gestion des vaccinations], le Débarquement de 1944 aurait échoué » (Hidalgo) contré en « si le Débarquement avait été géré comme Hidalgo a géré les Vélibs, les bateaux n’auraient jamais quitté l’Amérique » (Attal).

Calendrier macro-économique

16h00 : rapport JOLTS sur les nouvelles offres d’emploi (Etats-Unis)

Partager l'article

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser