Breakfast News | 7 mars 2022

Le couperet tombe

« Le pire est à venir » inquiète. En effet, la situation ne s’améliore pas sur le terrain ukrainien et, par conséquent, sur les marchés financiers européens. En moyenne, les actions européennes ont reculé de 10 % la semaine passée (-5 % pour le CAC 40 sur la seule journée de vendredi dernier). Ce matin, le réveil est douloureux. Le CAC 40 ouvre en baisse de 4 %. Le baril de pétrole Brent (référence européenne) approche les 130 dollars (près de 20 % de hausse depuis jeudi soir dernier). Les emprunts souverains, en tant que valeurs refuges, poursuivent leur hausse (taux de l’emprunt d’Etat français à 10 ans à 0,42 % ce matin). L’once d’or grimpe également (+5 % depuis jeudi soir dernier).

Financer les forces armées ukrainiennes

Quelques jours après avoir émis pour 270 millions de dollars d’obligations de guerre et ouvert des portefeuilles de cryptomonnaies pour recevoir des dons, le gouvernement ukrainien s’apprête à lancer sa propre collection de NFT – non fongible tokens. Avant cette mise en ligne, Ukraine DAO, une organisation autonome décentralisée, avait déjà récolté près de 6 millions d’euros sur la vente d’un NFT du drapeau ukrainien auprès de quelque 3 000 participants. À ce prix, il est le dixième NFT le plus cher au monde. L’opération servira à financer l’ONG Come Back Alive visant à aider les soldats ukrainiens.

Baisse de régime chinoise

Pour 2022, Pékin se fixe un objectif de croissance d’environ 5,5 %, soit l’objectif le plus faible jamais annoncé en 30 ans pour la Chine – pour autant, rappelons que plus le PIB grossit, plus il est difficile de le faire croître en pourcentage… Cela étant dit, Pékin prend acte du ralentissement inéluctable de son économie et, aux pressions intérieures déjà existantes (crise immobilière et faiblesse de la reprise de la consommation), vient s’ajouter la nouvelle incertitude suscitée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

La grande forme du fret

C’est une des conséquences de la crise sanitaire. Au cours des deux dernières années, les armateurs ont bénéficié de conditions de marché extrêmement favorables. En un an, les taux de fret ont été multipliés par sept ! Il est donc tout à fait logique que CMA CGM, troisième armateur mondial, publie des résultats annuels exceptionnels : des bénéfices de 17,9 milliards de dollars (plus de dix fois les profits de 2020), un chiffre d’affaires de 56 milliards de dollars (en hausse de 78 % sur un an) et une marge, insolente, de 41,3 % (plus du double de l’an passé) !

Dans le reste de l’actualité

Honda et Sony vont développer une voiture électrique.

Visa et Mastercard suspendent leurs opérations en Russie.

Calendrier macro-économique

08h00 : commandes à l’industrie (Allemagne)

Partager l'article

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser