Breakfast News | 31 mars 2022

Pas encore au sommet

L’indice des prix à la consommation est composé pour environ 11 % de l’évolution des prix de l’énergie. Depuis le début de l’année, les prix du gaz et du pétrole s’envolent respectivement de 52 % et 64 %. En Allemagne, l’inflation atteint 7,3 % sur un an en mars. En Espagne, elle frôle les 10 % (9,8 % exactement). En zone euro, le consensus ne prévoit pas de ralentissement de l’inflation avant cet été, où elle pourrait atteindre un pic autour de 9 %.

Quelques chiffres…

Indiquant qu’une décélération des prix à court terme est impensable aujourd’hui et que la dépendance européenne vis-à-vis de la Russie, de la Biélorussie et de l’Ukraine ne va pas se volatiliser en quelques semaines… En 2019, du temps où « tout allait bien », l’Union européenne importait de Russie 47 % de son charbon, 41 % de son gaz et 27 % de son pétrole. Et, malheureusement, la guerre en Ukraine n’affecte pas que les prix de l’énergie. La Russie et l’Ukraine cumulent près de 30 % des exportations mondiales de blé. La Biélorussie et la Russie produisent un tiers de la potasse (essentielle dans la production d’engrais) exportée dans le monde. Un dernier chiffre : l’Ukraine produit 70 % du gaz néon dans le monde, indispensable à la fabrication de semi-conducteurs.

Les gouvernements européens

Ils sont « entrés » dans le conflit russo-ukrainien plus endettés que jamais, alors même qu’ils ne sont pas encore sortis de deux années de soutien massif en réponse à la crise sanitaire. Aujourd’hui, l’inflation et la croissance leur permettent de faire croître leurs revenus, dans un contexte où la hausse du coût de la dette demeure soutenable. Il est donc difficile pour eux de ne pas « aider » les ménages et les entreprises. Les mesures de soutien recommencent donc à pleuvoir, surtout en France (campagne présidentielle « oblige »). Mais il est probable qu’elles aient un coût supérieur à l’augmentation des revenus des Etats, ce qui signifie que les Etats devront passer une nouvelle fois par la case « endettement ». La question de la soutenabilité de la dette sera encore repoussée…

La banque centrale européenne

De son côté, l’équation est franchement capitale et compliquée. Pour calmer l’inflation, rien de tel qu’un resserrement monétaire, c’est a priori facile. Mais de quelle inflation s’agit-il ? Sous-entendu, une hausse des taux directeurs de la BCE aura-t-elle un impact significatif sur la hausse des prix de l’énergie ? La réponse sera probablement non… Car, en resserrant trop fortement sa politique monétaire, la BCE ne risquera-t-elle pas de ralentir encore davantage l’activité sans véritablement calmer l’inflation ? Nous entrerions alors dans le scénario de la stagflation, à savoir une croissance atone et une hausse généralisée des prix cumulées, qui gagne en probabilité de jour en jour.

Dans le reste de l’actualité

Le fonds américain Apollo renonce au rachat du géant de l’édition Pearson.

Plus de 20 ans après son premier épisode, la Star Ac’ va revenir sur TF1 avec Nikos aux commandes.

Calendrier macro-économique

08h00 : croissance du PIB (Royaume-Uni)

08h00 : ventes au détail (Allemagne)

08h45 : indice des prix à la consommation (France)

09h55 : taux de chômage (Allemagne)

11h00 : taux de chômage (Zone euro)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

14h30 : indice des prix à la consommation (Etats-Unis)

15h45 : indice PMI de Chicago (Etats-Unis)

Partager l'article

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser