Breakfast News | 2 juin 2022

Adieu la kuna

La Croatie fait partie de l’Union européenne depuis 2013. Après deux années de « test monétaire », en janvier prochain, le pays abandonnera sa devise pour devenir le 20ème membre sur 27 à compter en euros. La Commission européenne l’a annoncé hier. La Croatie répond aux quatre conditions majeures : récemment sa monnaie est restée relativement stable face à l’euro et son inflation maintenue, ses finances publiques ne se sont pas dégradées et ses taux d’intérêt ont plutôt évolué comme ceux des pays européens les plus « performants ».

Des actions pas toujours à la hauteur des enjeux

La communauté internationale est réunie à Stockholm jusqu’à demain pour le Sommet de la Terre. L’organisme de recherche associé indique que seuls 10 % des centaines d’objectifs mondiaux en matière d’environnement et de développement durable sont aujourd’hui atteints. Le mot « sobriété » (réduction de tous les types de consommation) ne remonte pas assez dans les organes de décision. On lui préfère encore « transition énergétique » et « croissance verte » …

La Russie s’en approche

Le défaut de paiement n’est pas loin. Du fait du blocage américain des possibilités de paiement en dollars des créanciers obligataires internationaux du pays, la Russie s’est trouvée en « échec de paiement » sur 1,9 milliard de dollars d’intérêts payables le 26 mai dernier. Cet événement s’avère suffisamment « grave » pour déclencher des droits de perception d’indemnisations de la part des créanciers qui se sont couverts du risque de défaut russe par le biais d’achats de credit default swaps (CDS), des produits dérivés fonctionnant comme des polices d’assurance.

Mauvais joueur ?

En assimilant hier les marchés privés (dont notamment le private equity) à une « grosse bulle » et une « pyramide de Ponzi », Vincent Mortier, le directeur des gestions d’Amundi, leader européen de la gestion d’actifs et filiale du Crédit Agricole, s’est attiré les foudres de ses « confrères ». En interne, l’expression a été jugée « malheureuse ». Est-ce toutefois un hasard ? Rien n’est moins sûr : le private equity et les infrastructures ne représentent chez Amundi que 12 milliards d’euros d’encours sur un peu plus de 2 000 milliards à fin 2021.

Dans le reste de l’actualité

Seulement un Français sur deux s’intéresse à la campagne législative.

Ligue des Champions : Darmanin reconnaît des erreurs.

Calendrier macro-économique

Journée : Jubilé de la Reine (Royaume-Uni)

14h15 : créations d’emplois non agricoles (Etats-Unis)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

17h00 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

Partager l'article

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser