Breakfast News | 4 juillet 2022

Un semestre calamiteux

Le premier semestre a été marqué par une combinaison de chocs sur les marchés qui ont propulsé l’inflation à des niveaux élevés. Cette dernière s’est d’abord réveillée sous l’effet des déséquilibres entre offre et demande post-Covid avant de s’envoler avec la guerre en Ukraine. Aujourd’hui encore, elle ne décélère pas, atteignant, sur un an, 8,6 % aux Etats-Unis (mai) et 8,6 % en Zone euro (juin).

Le job des banquiers centraux

Les banques centrales, grandes régulatrices du marché des taux d’intérêt, ont tardé à mettre en œuvre de réelles politiques monétaires restrictives. Alors qu’aux Etats-Unis, la FED a déjà relevé ses taux directeurs à trois reprises depuis le début de l’année, la BCE en Zone euro s’apprête tout juste à le faire ce mois-ci. Sans surprise, au vu de ces perspectives de resserrement monétaire, les prévisions de croissance économique se dégradent rapidement. Aujourd’hui, un scénario de récession n’est plus à exclure de part et d’autre de l’Atlantique dans les prochains trimestres.

Mauvais cocktail

Cette conjugaison de facteurs a déjà fortement impacté l’ensemble des actifs, dont les obligations et les actions cotées, et devrait atteindre, dans les prochains mois, des marchés moins liquides comme l’immobilier ou le private equity. Depuis le début de l’année, les taux des emprunts à 10 ans des Etats américains et français sont passés de 1,5 % à 3,2 % pour le premier et de 0,2 % à 2,1 % pour le second. Les marchés d’actions les plus « chers », à savoir les valeurs de croissance, ont été les plus touchés, à l’exemple du Nasdaq Composite aux Etats-Unis qui recule d’environ 20 % en euros depuis le début de l’année.

Des jours meilleurs

Le calme ne pourra revenir qu’à la seule condition que l’inflation décélère. A ce moment-là, les banques centrales s’en tiendront aux calendriers de resserrement monétaire déjà communiqués et aujourd’hui intégrés par les investisseurs. Les agents économiques (entreprises et ménages en premier) pourront alors de nouveau se projeter, et un nouveau cycle économique démarrer dans un climat plus apaisé.

Dans le reste de l’actualité

Guillaume Pepy, l’ancien patron de la SNCF, devient le président d’Orpea.

Citi est en négociations avec des acheteurs russes pour sortir du pays.

Près d’un cadre sur deux a reçu une augmentation en 2021.

Calendrier macro-économique

Férié : journée de l’indépendance (Etats-Unis)

08h00 : balance commerciale (Allemagne)

Partager l'article

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser