Breakfast News | 19 janvier 2023

Ligne droite

Rien ne semble pouvoir arrêter le CAC 40, et plus généralement les marchés d’actions européens. L’indice français a enregistré sa onzième hausse journalière sur treize séances depuis le début de l’année. En démarrant à -0,5 % ce matin, peut-être va-t-il souffler un peu aujourd’hui ? L’ouverture de la saison des publications de résultats annuels pourrait générer quelque chahut.

Le plafond légal de dettes

Le Danemark et les Etats-Unis sont les deux seuls pays au monde qui plafonnent, par la loi, la quantité maximale de dettes que l’Etat peut contracter. Au Danemark, ce plafond est très élevé et ne donne lieu à aucun débat sur son relèvement car le stock de dettes en est loin. Aux Etats-Unis, le niveau maximum autorisé par le Congrès, soit 31 381 milliards de dollars (un peu plus de 120 % du PIB américain), va être atteint (une fois de plus).

Une simple formalité

Si ce plafond n’était pas relevé rapidement, d’ici à cet été, les Etats-Unis pourraient entrer en défaut de paiement vis-à-vis de leurs créanciers. Aucune inquiétude, car ce rehaussement de plafond est le plus souvent une formalité : il a été voté près de 80 fois depuis les années 60 ! Le « risque » de défaut fait régulièrement couler beaucoup d’encre ; c’est l’occasion de confrontations animées entre Démocrates et Républicains. En définitive, le plafond est toujours augmenté et le business as usual se poursuit.

Même si cela arrivait

Il ne s’agirait pas d’un véritable défaut de paiement « à l’Argentine » (pour citer un exemple récent). Les Etats-Unis ne sont pas endettés en devises étrangères. L’Etat a toujours l’option, via la banque centrale (Fed), de créer de la monnaie. La Fed peut aussi racheter une partie des obligations d’Etat ou même acheter une pièce de 1 000 milliards de dollars fabriquée pour l’occasion par le Trésor public. Bref, un vrai défaut des Etats-Unis ne peut se produire.

Dans le reste de l’actualité

Ce soir, un match de saison régulière en NBA sera joué à l’Accor Arena de Paris.

Microsoft va licencier 10 000 personnes.

Un tiers des membres du Congrès américain ont reçu des dons de la plateforme en faillite FTX.

Calendrier macro-économique

13h30 : Minutes de BCE (Zone euro)

14h30 : permis de construire et mises en chantier (Etats-Unis)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

14h30 : indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (Etats-Unis)

17h00 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

Partager l'article

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser