Yuko lizuka
Economiste

Le point des gérants | Lettre Perspective Mars 2023

Perspectives et faits marquants de la politique monétaire de la Banque du Japon

« Maintien de la politique monétaire actuelle et mesures supplémentaires pour freiner la hausse des taux d’intérêt. »

Lors de sa réunion de politique monétaire des 17 et 18 janvier, la Banque du Japon (BOJ) a décidé de maintenir sa politique monétaire actuelle, et pris des mesures visant à contrôler la hausse des taux d’intérêt. La banque a ajusté ses opérations d’open market, par lesquelles elle accorde des prêts aux institutions financières, en élargissant la période de prêt pour inclure 10 ans ou moins afin de fixer des taux de prêt qui favorisent la formation d’une courbe de rendement compatible avec les ajustements du marché financier de la BOJ.

Lors de sa réunion en décembre dernier, la BOJ a élargi la fourchette de fluctuation autorisée des taux d’intérêt à long terme autour de l’objectif opérationnel pour le taux d’intérêt des obligations d’État japonaises (JGB) à 10 ans d’environ 0 %, de ±0,25 % à ±0,5 %, et a révisé partiellement ses opérations de contrôle de la courbe des rendements (YCC). Plus précisément, la banque a décidé (i) d’augmenter ses achats d’obligations d’État à long terme, (ii) de poursuivre ses « opérations d’achat à taux fixe sur plusieurs jours consécutifs » afin d’acheter un nombre illimité d’obligations d’État à 10 ans chaque jour ouvrable à un rendement de 0,5 %, et (iii) de mener ces opérations sur plusieurs échéances autres que celle de 10 ans afin de corriger la distorsion de la courbe des taux. Cependant, malgré ces changements, le marché a continué de spéculer sur un resserrement de la politique monétaire de la BOJ, et la distorsion de la courbe des taux est restée visible, puisque le rendement des JGB à 8 et 9 ans a continué de dépasser celui des obligations à 10 ans (figure 1).

Source : Bloomberg. Note : le 19/12/22 est un jour avant que la BOJ n’annonce le résultat de la réunion de politique monétaire de décembre. Le 17/01/23 est un jour avant que la BOJ n’annonce le résultat de la réunion de politique monétaire de janvier.

« Les perspectives de prix à la consommation pour les années 2023-24 restent dans la fourchette supérieure de 1 %. »

Dans les Perspectives de l’activité économique et des prix publiées le 18 janvier, la BOJ a reconnu l’existence d’un risque de hausse des prix à la consommation (hors produits frais) au cours de la période allant de l’exercice 2023 à l’exercice 2024, mais a maintenu ses perspectives dans la fourchette supérieure de 1 %, en dessous de l’objectif de stabilité des prix de 2 % (figure 2).

Source : BOJ. Note : les données sont exprimées en glissement annuel et en pourcentage. Les chiffres entre parenthèses indiquent les médianes des prévisions des membres du Conseil de politique monétaire. Les prévisions de la majorité des membres du Conseil de politique économique sont construites de la manière suivante : les prévisions de chaque membre du Conseil de politique économique prennent la forme d’une estimation ponctuelle, c’est-à-dire le chiffre auquel il accorde la plus forte probabilité de réalisation. Ces prévisions sont ensuite présentées sous forme de fourchette, le chiffre le plus élevé et le chiffre le plus bas étant exclus. La fourchette n’indique pas les erreurs de prévision. Les données ne suggèrent ni ne garantissent aucune situation économique future, aucune perspective de marché, aucune autre tendance liée aux environnements d’investissement, etc.

« Les hausses de taux d’intérêt commenceront-elles en 2024 ? »

La prochaine étape de la politique monétaire sera un pas vers la normalisation de la politique monétaire. Concrètement, nous pensons que cela impliquera probablement que la BOJ modifie la formulation relative à son biais d’assouplissement, qu’elle relève le taux directeur à court terme, qui est en territoire négatif, qu’elle relève l’objectif du taux des obligations d’État à 10 ans et qu’elle lève le cadre du YCC. L’évolution de l’économie nationale et mondiale, la croissance des prix et des salaires et le taux de change seront déterminants.

Alors que d’autres grandes économies, notamment les États-Unis et l’Europe, sont dans une situation où la probabilité d’entrer en récession est élevée, l’économie japonaise devrait rester résiliente en raison d’une reprise de la consommation et des investissements en capital. Toutefois, une certaine pression à la baisse sur l’économie, telle qu’une diminution des exportations et des bénéfices des entreprises, est considérée comme inévitable. Il faut également tenir compte de la possibilité d’une forte appréciation du yen – qui crée une pression à la baisse sur les bénéfices des entreprises – à la suite de la hausse des taux d’intérêt de la BOJ dans un contexte de plafonnement des taux d’intérêt à l’étranger.

L’accent mis par la BOJ sur les augmentations salariales sera au cœur de la Shunto 2023 ou Lutte de Printemps, les négociations salariales annuelles entre les grandes entreprises et les syndicats au Japon. RENGO, la Confédération japonaise des syndicats qui représente environ 7 millions de travailleurs, et d’autres syndicats ont formulé des demandes d’augmentations salariales importantes, et les entreprises ont également annoncé une série d’augmentations salariales. Nous nous attendons à ce que le taux d’augmentation des salaires dans la Lutte de Printemps, principalement parmi les grandes entreprises, montre, par rapport à près de 2 % en 2022, une nette amélioration pour atteindre environ 3 %. Il reste à voir si de nombreux membres du comité délibérant de la BOJ jugeront que le cycle vertueux de la hausse des prix et des salaires s’est remis sur les rails.

Lors de la réunion de politique monétaire d’octobre, la nécessité de prêter attention à l’impact de la hausse des taux d’intérêt avait été soulignée, citant l’augmentation des emprunts hypothécaires par les jeunes.

Compte tenu de ces facteurs, il est difficile d’envisager que la BOJ oriente sa politique monétaire vers un resserrement, car les États-Unis devraient cesser de relever leurs taux d’intérêt et entrer en récession. En particulier, toute hausse des taux d’intérêt sera probablement jugée avec prudence et devrait intervenir après 2024.

« Les commentaires sur la modification de la politique se poursuivent avant la nomination du gouverneur et des gouverneurs adjoints. »

Toutefois, la BOJ devant nommer un nouveau gouverneur et un nouveau sous-gouverneur en mars/avril 2023, le marché s’attend toujours à une révision de la politique et la pression à la hausse sur les taux d’intérêt devrait se poursuivre. En ce qui concerne les prix, les prix de l’énergie, y compris l’électricité et le gaz, devraient subir une pression à la baisse grâce aux mesures gouvernementales visant à réduire les tarifs, mais les augmentations de prix, en particulier pour les denrées alimentaires, devraient se poursuivre en 2023, et le taux d’augmentation de l’IPC de base devrait rester élevé.

Sous l’autorité du nouveau gouverneur et des nouveaux sous-gouverneurs, la Banque peut procéder à des révisions réalistes de la politique monétaire, telles que la modification du cadre de la CCJ et l’assouplissement de l’objectif de prix, après (i) l’inspection et la validation des politiques existantes lorsque de nouvelles politiques sont introduites ou révisées et (ii) l’examen de « l’accord », une déclaration conjointe avec le gouvernement visant à collaborer pour atteindre l’objectif de stabilité des prix de 2 % (figure 3 pour l’évolution historique de la politique monétaire depuis 2013 et figure 4 pour un calendrier clé de la BOJ à venir).

Avis de non-responsabilité

  • Cette documentation a été préparée par Asset Management One Co., Ltd.
  • Cette documentation doit être utilisée uniquement par l’investisseur à qui elle est distribuée. Cette documentation a pour seul but de fournir des informations et n’est pas destinée à être utilisée pour solliciter des investissements.
  • Cette documentation a été préparée à partir de données qu’Asset Management One Co., Ltd. a jugées fiables, y compris des données provenant de sources tierces. Toutefois, Asset Management One Co., Ltd. ne garantit ni leur exhaustivité ni leur exactitude. En outre, les données publiées ne sont qu’une indication des performances passées et ne constituent pas une garantie des performances futures.
  • Le contenu inclus dans cette documentation n’est actuel qu’à la date de sa préparation (25 janvier 2023) et peut être modifié sans préavis.
  • La propriété intellectuelle et tous les autres droits relatifs aux données publiées dans cette documentation, y compris les indices de référence, restent la propriété de l’éditeur et du concédant de licence.

dd3cb58455
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
09f7243b84
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam-tpm.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM TPM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM TPM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM TPM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM TPM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM TPM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser